Bien Vivre Ensemble à Jouars-Pontchartrain

La célèbre fable de Jean de la Fontaine, « Le lièvre et la tortue » pourrait servir d’introduction à la campagne des municipales de mars 2020. Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Depuis plusieurs semaines, les candidats diffusent leurs programmes … mais par leur liste. Vous trouverez très prochainement sur notre site les éléments-clés de notre projet pour la future mandature.

Vous l’aurez compris, je me représente pour le prochain mandat, accompagné d’une grande majorité de ma liste actuelle. C’est une belle preuve de confiance après six années passées à mes côtés. Les « petits nouveaux » qui viennent compléter la liste sont jeunes, dynamiques, enthousiastes et fiers de défendre les idées que nous portons. Leur investissement est fort et s’inscrit dans la durée car il faut également préparer la relève pour les mandats futurs en vue de préserver la vision d’avenir de notre commune.

La ruralité reste le mot d’ordre de notre campagne tout en s’accompagnant d’une dose de modernité, ce qui est tout à fait compatible et nous en avons déjà fait la démonstration au cours de ce mandat en restituant plus de 5 hectares à la nature. La maîtrise de l’urbanisation est aussi un enjeu majeur et le Plan Local d’Urbanisme qui a été voté est l’outil indispensable pour réussir celle-ci.

Je forme le vœu que cette campagne soit de qualité et porte sur un débat d’idées. Malheureusement, force est de constater que sur certains réseaux sociaux, les « fake news » et autres rumeurs sont déjà de la partie, ce qui est regrettable. Pour nous, ce n’est pas la façon de faire avancer le débat public et nous n’utiliserons pas ces arguties stériles.

J’en prends pour preuve la polémique sur le château de Jouars-Pontchartrain qui est un des projets-phare de notre programme en acquérant et en aménageant le parc arrière afin de permettre aux chartripontains de profiter de cet espace en famille.

Je veux aussi attirer votre attention sur la politisation de cette campagne. Une liste se réclame d’un certain apolitisme alors qu’il est de notoriété publique qu’elle est officiellement investie par LAREM. Je ne peux que regretter de voir la politique débarquer dans une commune comme la nôtre où, depuis des décennies, les candidats se sont affrontés sur des idées locales.

Hervé LEMOINE

Vous trouverez en téléchargement ci-dessous les réponses apportées par les 3 listes au questionnaire ACSERB, AC Chennevières et ADE Ergal.  Au vu de certaines d’entre elles, on peut légitimement s’interroger sur le manque de maîtrise, voire l’ignorance, de certains sujets par les 2 autres listes.

Répquestdes 3 AC ACSERB ADEE_09032020 ok

Taille de la Police
Changer le contraste